Navigation

Adresse : Institut Jacques Monod, UMR7592 CNRS-Université Paris Diderot, Bâtiment Buffon, 15, rue Hélène Brion, 75205 Paris Cedex 13, France

Composition :
Sandra Duharcourt (CR1 CNRS)

Activité scientifique : Chez l’eucaryote Paramecium tetraurelia, un tiers du génome germinal est éliminé de manière reproductible durant le développement du noyau somatique à chaque génération sexuelle. Parmi les séquences germinales éliminées se trouvent des éléments transposables ainsi que ~45,000 courtes et uniques IES, qui semblent être des vestiges d’anciennes insertions d’éléments transposables dans les séquences codantes et non codantes. Nos recherches visent à disséquer les mécanismes moléculaires permettant la reconnaissance et l’élimination spécifique de ces dizaines de milliers d’éléments germinaux qui ne partagent aucun motif de séquence parfaitement conservé, en combinant des approches génétiques, génomiques et de biologie cellulaire. Nos projets actuels portent sur le rôle de l’organisation de la chromatine, et en particulier des modifications post-traductionnelles des histones, dans ce processus. Parallèlement, dans le cadre d’un projet collaboratif visant à obtenir la séquence du génome germinal de P. tetraurelia et d’autres espèces apparentées, nous étudions la variabilité des réarrangements génomiques, la vitesse d’évolution des séquences éliminées à différentes échelles de temps, et le rôle de l’hérédité epigénétique dans la spéciation.


Team leader