Navigation

Adresse : Instabilité Génétique & Cancer (IGC) – EA 6306 – UFR Sciences pharmaceutiques, Parc Grandmont – Université de Tours, 37200 Tours.

Composition  :
Corinne Augé-Gouillou (Pr Rabelais)
Jérôme Jaillet (Tech Rabelais)
Patrick Gaudray (DR CNRS)
Murielle Genty (AdT Rabelais)
Sylvaine Renault (MCU Rabelais)

Activité scientifique : Notre équipe s’intéresse depuis de nombreuses années aux mécanismes de transposition des éléments transposables de Classe II, en particulier les éléments mariner. Nos objectifs sont de mieux comprendre les relations entre les éléments de la famille mariner, et les génomes qui les hébergent. Après avoir étudié le transposon de drosophile Mos1 pendant de longues années, nos modèles actuels sont le transposon humain Hsmar1 et le gène SETMAR, issu de la domestication d’Hsmar1 par le génome humain.
Les projets de recherche de notre équipe s’articulent autour de deux axes : (1) la cartographie du réseau des sites de liaison de SETMAR dans le génome humain. Ce réseau est constitué d’environ 35 000 ITR Hsmar1 dont la séquence est plus ou moins dégénérée et la fixation de SETMAR à ces sites pourrait entrainer la méthylation d’H3K4 et H3K36 conduisant à l’activation de gènes adjacents ; (2) la régulation épigénétique des copies entières d’Hsmar1 (environ 250) dans le génome humain. La méthylation de l’ADN au niveau de ces copies pourrait entraîner l’inactivation de gènes adjacents.

Dans les deux cas, nous recherchons parmi les gènes cibles ceux impliqués dans le cycle cellulaire et/ou l’oncogenèse, permettant ainsi l’étude d’un lien de causalité entre la régulation épigénétique de transposons à ADN et les cancers.

Team leader

Corrine AUGE-GOUILLON